Ecoles du Monde poursuit et renforce ses actions !

Le mauvais état des pistes, qui se détériorent de plus en plus chaque année, n’a pas empêché Ecoles du Monde (EDM) de poursuivre ses actions dans le domaine de l’eau et assainissement dans le district de Mahajanga II.

Régulièrement et inlassablement, l’équipe EDM en collaboration avec Direction régionale de l’eau (DREau Boeny) parcourent le territoire de 6 communes rurales sur les 9 du district pour coordonner les actions lancées dans le cadre des projets d’hydraulique villageoise cofinancés par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (AESN) et la Ville de Paris (VP) d’une part, et le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) de l’autre pour des actions spécifiquement dans la commune de Betsako.

Parmi les réalisations de 2014, notons:

 

16 puits aux normes - gestion autonome par les villageois

 

Répartis sur 6 communes rurales, ces puits contribueront à satisfaire les besoins en eau potable dans 14 villages et dans deux écoles, soit plus de 3 000 personnes environ.

Pour se conformer à la norme, les 14 puits village ont été équipés de pompes de type «rope» (pompe à corde), reconnu au niveau mondial et classé parmi les équipements de type VLOM (village- level operation and maintenance).

Le terme signifie tout simplement que ces pompes sont très simples et que les opérations de réparation et de maintenance sont à la portée des villageois. Le choix de cet équipement repose sur le souci d’assurer la pérennité des installations via leur appropriation totale par les bénéficiaires.

Quant aux deux puits école, ils ont été équipés de pompe solaire.

Des comités des points d’eau (CPE) ont été mis en place et formés dans chaque village des 6 communes. Sous l’œil attentif des agents communaux de l’eau (ACE) nommés par la commune pour les superviser, les CPE sont chargés de collecter les cotisations et d’assurer la maintenance des équipements. Ces CPE et ACE ont été tous équipés de kits d’outillage complets et de notices pour les entretiens et réparations.

En renforcement du système, et à titre expérimental, les CPE des 2 communes Betsako et Bekobay ont été regroupés en 2 fédérations. Ces structures, en harmonisation avec les textes légaux, viennent en appui aux CPE pour assurer les grosses réparations et le renouvellement des équipements. Elles seront financées par une partie des cotisations collectées (500 Ar par foyer par mois) au niveau des CPE, à une hauteur de 10% au minimum. Mais au début et pour leur permettre de prendre immédiatement les choses en main, nous les avons doté de kit solaire pour un service de recharge de téléphone portable pour leur assurer des ressources financières supplémentaires.

Le système se boucle par la mise en place de carnets de cotisations eau par foyer bénéficiaire pour permettre un suivi et contrôle par les autorités communales de chaque usager. Pour sécuriser les villageois, chaque CPE et fédération est obligé, par arrêté communal, de déposer les fonds collectés sur un compte épargne dans une institution de microfinance rurale.

Bref, un environnement de sérieux et de confiance se met petit à petit en place dans ces 2 communes, entre les autorités communales et les bénéficiaires locaux, pour tendre vers la prise en charge totale des ouvrages en vue de leur pérennisation. L’extension de ces actions sur les 4 autres communes est parmi les actions prévues en 2015.

 

2 blocs sanitaires dans des écoles primaires de brousse:

 

A part les 14 puits village, EDM a aussi doté 2 écoles primaires de brousse de blocs sanitaires avec WC, douches et lavabos pour habituer les élèves aux règles d’hygiène et de propreté.

Ces blocs sanitaires et les cases des instituteurs sont alimentés en eau par les 2 puits école et un système automatisé de pompage solaire.

Il s’agit d’apprendre aux enfants à se laver les mains et à utiliser les WC dès leur plus jeune âge. Ces enfants, qui vont grandir plus tard, vont à leur tour donner l’exemple à leurs parents sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement.

 

Sensibilisation sur l’ATPC: construction et utilisation de latrines familiales

 

Pour compléter, des actions de sensibilisation sur l’Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) ont été lancées dans les 11 villages bénéficiaires de puits en 2014, cofinancés par AESN/VP.

Cette action vise à sensibiliser les villageois à abandonner le rejet des excrétas à l’air libre et à utiliser des latrines familiales. Se basant sur une démarche totalement participative, les sensibilisations ont été complétées par des distributions d’affichettes et de brochures; des latrines modèles ont été ainsi construites dans chaque village à titre de formation et d’exemple. Des comités de sensibilisation ont été mis en place pour relayer les messages et faire les suivis des engagements pris par les villageois à construire des latrines.

Bref, les actions réalisées visent à la fois à faciliter l’accès à l’eau potable et à promouvoir l’assainissement dans des villages de brousse de Madagascar.