Les nouvelles des élèves d'Ecoles du Monde

Les nouvelles des élèves d'Ecoles du Monde

Après dix neuf années d’intervention dans l’éducation en brousse, Ecoles du Monde s'est inspirée des nouvelles technologies pour améliorer l'accès à l'éducation : mise à disposition de tablettes numériques dans les écoles et cours par wifi afin de permettre aux enfants d'entrer dans le monde du numérique qui sera le leur dans quelques années.

Actuellement, 2 000 élèves bénéficient d'un enseignement dans les écoles primaires construites par Ecoles du Monde et ce, grâce aux sensibilisations faites au cours des formations villageoises.

De nouveaux bâtiments destinés aux élèves ont été construits : deux écoles maternelles à Anjajavy (Commune Antonibe) et à Besely (Commune Belobaka) ; une école primaire avec des cases destinées aux instituteurs, des puits, un château d’eau et des blocs sanitaires à Ambalavelona (Commune Bekobay). Cette école, située à 92 km de Mahajanga, a été baptisée « Dominique Prat » en hommage à l'ancien trésorier de l'association. Enfin, une infirmerie scolaire pour les enfants de Besely a été construite afin de pallier à l'éloignement des centres de santé.

A Besely, les élèves bénéficieront d’une salle dans laquelle ils pourront lire, jouer, écouter des contes ainsi qu’une salle de théâtre dans laquelle les élèves pourront présenter des pièces, des sketchs ou encore des danses. Elle sera un lieu de rencontre pour tous les élèves des écoles périphériques grâce aux activités pariscolaires. Dans cette école, le lavage des mains s’effectuera systématiquement avant les entrées en classe et après les récréations. Les infrastructures sont suffisantes pour que les règles d’hygiène soient respectées (eau courante, blocs sanitaires, lavabos...). Les élèves habitant à sept kilomètres de l'école, pourront bénéficier d'une cantine scolaire afin de pouvoir manger des repas variés et équilibrés en collaboration avec le comité des parents d’élèves.

Toujours dans le cadre de l'éducation, chaque classe pourra construire son propre jardin potager et fruitier. La récolte sera partagée entre les élèves. Ce programme contribue à lutter contre la malnutrition et à préserver la fertilité du sol.